10/01/2013

Flexibility... Just a question of Ability ?


If there is a thing which Melbourne teaches me it is the flexibility.
Indeed, here, everything urges me to be more flexible. To begin the weather, I was never confronted with a weather so changeable, one day it’s 40 degrees and the next day the temperature falls 20 degrees. It’s for you to adapt to!
Moreover Aussies says that there are four seasons in the same day and it's true. The morning it is the spring, birds sing and you can smell the flavors of the nature which embalm St. Kilda's streets, in the afternoon we pass in summer with the sun which cherishes your skin (and be careful sun cream in your bag) and in the evening the winter is generally announced by a wind which comes to refresh the city.

The second point, Aussies which ask for an enormous flexibility of spirit. And attention it’s not nasty not at all. It is just for the French, you notice cultural differences. And everything lives in the timing. In France we are rather of the kind to be lived in past certainly because of our history, here I shall say that the Australians live completely the present moment, the younger country which just thinks of forging ahead always. And what a good thing! But then what is the flexibility? In fact of living permanently the present moment asks to be ready for any change of schedules, to wait for nothing and to force you to let go !

First example when my landlord says to me that he comes next week to repair my blind, useless to wait for him because he will come the week according to while I expected it not at all.
Second example when your boss planned that you finish at 3 pm and finally you will finish at 10 pm, you adapt yourself. The third example when you send a message to a friend, that you planned to see each other and when at the last moment we decide to go tomorrow. You adapt yourself and even if in France all these changes would seriously have got on the nerves to you (let us be honest) so here, you are allowed carry by moment knowing perfectly that what you planned can be any time compromised and at the same time it is not so serious because you say to yourself that it reserves you surprises. And after all that's right life, teach letting go, expect nothing, welcome what appears at one and not to carry a judgment. Live simply!

And as said our dear Albert Einstein:
" The life is a movement; the more there is life, the more there is flexibility; the more you are fluid, the more you are alive. "

FLEXIBILITE.... Question de capacité ?

S’il y a bien une chose que Melbourne m’apprend c’est la flexibilité.
En effet tout ici me pousse à être plus flexible. Par commencer la météo, je n’ai jamais été confrontée à une météo si changeante, un jour il fait 40 degrés et le lendemain la température chute de 20 degrés. A toi de t’adapter !
D’ailleurs les Aussies disent qu’il y a quatre saisons dans la même journée et c’est vrai. Le matin c’est le printemps, les oiseaux chantent et tu peux sentir les odeurs de la nature qui embaument les rues de St. Kilda, l’après-midi on passe à l’été avec le soleil qui caresse ta peau (et attention crème solaire obligatoire dans ton sac car ça cogne) et le soir l’hiver est généralement annoncé par un vent qui vient rafraîchir la city.

En second point, les Aussies qui demandent une énorme souplesse d’esprit. Et attention cela n’est pas du tout méchant. C’est juste qu’en temps que Française, tu t’aperçois des différences culturelles. Et tout réside dans le timing. En France nous sommes plutôt du genre à vivre dans le passé dû certainement à notre histoire, ici je dirai que les Australiens vivent pleinement le moment présent, pays plus jeune qui pense juste à aller toujours de l’avant. Et quelle bonne chose ! Mais alors en quoi réside la flexibilité ? Et bien le fait de vivre en permanence le moment présent demande à être prêt à tout changement de plannings, de ne rien attendre et de te forcer à lâcher-prise.

Petit exemple quand mon propriétaire me dit qu’il vient la semaine prochaine pour réparer mon store, inutile de l’attendre puisqu’il viendra la semaine d’après alors que je ne m’y attendais pas du tout.
Second exemple quand ton boss a prévu que tu finisses à 15h et que  le jour même tu découvres que finalement tu finiras à 22h, tu t’adaptes. Troisième exemple quand tu envoies un message à un ami, que vous avez prévu de vous voir et qu’au dernier moment on t’annonce plutôt demain. Tu t’adaptes et même si en France tous ces petits changements t’auraient sérieusement tapés sur le système (soyons honnête) et bien ici, tu te laisses porter par l’instant sachant parfaitement que ce que tu as prévu peut être compromis d’un moment à l’autre et en même temps ce n’est pas si grave car tu te dis que cela te réserve des surprises. Et après tout c’est ça la vie, apprendre à lâcher-prise, ne rien attendre, accueillir ce qui se présente à soi et ne pas porter de jugement. Vivre tout simplement !

Et comme disait notre bon cher Albert Einstein :
« La vie est un mouvement ; plus il y a vie, plus il y a flexibilité ; plus vous êtes fluide, plus vous êtes vivant. »