08/04/2013

To be or not to be (French)?



Photo by @sensualtrip

Retrouver cet article en Français suivi de la version anglaise
 
When my editor asked me to write an article on what the Aussies think about the French people, I thought “What the f...!” Message for the chauvinists: Not for the faint of heart!
I went off in search of answers, in French we called that “micro-trottoir” (literally “microphone on the pavement”) but it was without microphone and rather, in the bars, but the results were there. I dreaded the answers even if I knew a few in advance.
We must admit, the French have somewhat of a bad image in the world but in Australia... I continue to be pleasantly surprised!

Let’s start by addressing the “unspoken” negative French points.
The French are arrogant (really?). We are particularly proud of our history (a Revolution, a guillotine and two wars… ok I jest) and our gastronomy (snails, foie gras and frog legs Mon Dieu!) and obviously the wine, the best in the world (what? It’s true; don’t forget you can take the French chick out of France, but you can’t take France out of the French chick!).

Of course, we all want for our culture to shine forth and reach every corner of the globe, with positive results (how could we not be wrong).
Which brings me the next point, why are the French always bloody always right! (Sure). We are definitely so opinionated and sure of ourselves.

What I have found to be funny is our willingness to put the French language as the world leader, despite the fact that the English language is considered as the universal common language (come on! You don’t visit France without a badly pronounced “merci beaucoup” as mercy buckets). Some Aussies, who come to France, are linguistically “lost”, however not in the true sense, because in my world travels an Aussie “lost traveller” just doesn’t exist.
These types of encounters made me realize that in France we don’t make a lot an effort to learn English and exchange with foreigners in a more hospitable manner.

Last, but not least, there is the conception that the French are individualist (do you agree?). Because, I have to admit when I discovered the diversity of the Australian culture – it is multi-faceted - when I see the importance of family and friendship (the iconic “mateship” tradition), community generosity, the free flow of exchange and sharing of ideas and how the Aussies generally communicate with each other – all a paramount and just as important as each other.

I’m not surprised to report that we are considered reserved, not introverted - but internalised - and sometimes a little bit unsocial and conservative. And apparently even more so in Paris (but seriously I don’t understand why so Paname?! Does anyone need a hug now?)

However, let me sincerely reassure you, the Aussies LOVE the French people. They love this “fucking je ne sais quoi” (dixit my lovely housemate with a cold beer in the hand).
Oh, do you think they like our accent?  Let me qualify, they love our accent.  It is considered as THE most beautiful, THE most romantic and THE most sexiest.
France, a country of romance, lovers by excellence this makes passionate people. (Apparently) this passion also drives our conscientious work ethic (ok even if we work only 35 hours per week and we are on strike all the time).

And obviously, when a person says French it is interpreted as French kissing and… of course… French sex (What the f... is French sex?).
At the risk of shocking some of you, thanks to our French fornicating forefathers, our approach to SEX is taken to be “cheeky” and very lubricated, er sorry, I mean liberal. But no worries it’s a good point for us even if sometimes we seem pushy for the Aussies. I delight in listening to my housemates asking me if it’s possible to see naked women on the TV during the news… Well… Yes of course darling…!???

So funny as well when the Aussies think we practice the “ménage à 3” (French expression, “threesome” for you Aussies)… I have to be honest with you Aussie, there are not so many people who do that, not really, not everybody and most of them never!

To finish, the French incarnates the elegance and the style. We seem to have this “je-ne-sais-quoi” as an ambassador of fashion. And I promise I try to respect this image (sexy French wink).

So to be or not to be French?

Even though I feel more a Citizen of the World, I am proud of my origins and my country. My travels have allowed me to cultivate an open-mind and to have the strengths to question myself and take the time to reflect personally and spiritually. Thanks to (or because of) our history, our struggles and victories, our culture and our gastronomy attract a global audience. This is a good thing that we should feel like opening and sharing our minds with the world. With our “beautiful” accent, we can communicate happiness; maybe just maybe we can adopt this “happiness” that characterises the Aussies so well, and what I consider an endearing trait.

For me, it is easy as ABC or “simple comme bonjour” – I’m happy TO BE known as and called “FRENCHY” but NOT TO BE too much FRENCH!

 
A big thanks Kyla, Susanna, Cara, Margo, Bianca, Michael, Steven, Colin, Jack and Johnny for your participation and for your enthusiasm.

 


To be or no to be (French) ? Etre ou ne pas être (Français) ?

Quand mon éditrice m’a demandé d’écrire un article sur ce que pensent les Aussies à propos des Français, je me suis « What the f... !!! » en gros quelle merde (désolée du terme). Alors chauvin sensible s’abstenir…
Je me lançais donc dans une enquête micro-trottoir (sans micro et plutôt dans les bars que sur le trottoir mais les résultats étaient là) tout en redoutant les réponses et en les connaissant un peu d’avance.
Car reconnaissons-le, le Français a parfois une mauvaise image qui lui colle à la peau, mais comme toujours en Australie on est agréablement surpris par les réponses.

Commençons avec les touches négatives pour finir par le meilleur.
Le Français est arrogant (vraiment ?). Nous sommes particulièrement fiers de notre histoire (une Révolution, une guillotine, deux guerres… ok je provoque) et de notre gastronomie (escargots, foie gras et cuisses de grenouille… Oh Mon Dieu !) sans parler évidemment du vin qui est le meilleur au monde (ben quoi c’est vrai non ? N’oubliez pas que je suis Française). Nous voulons que notre culture rayonne aux quatre coins du monde et nous semblons avoir toujours raison (si on a raison, on a raison non ?). Nous sommes si opiniâtres (opinionated) bref nous restons camper sur nos opinions (et comment cela pourrait-il être autrement ?!)

Ce qui reste assez amusant c’est cette volonté que nous avons à vouloir placer la langue Française au premier rang mondial. Nombreux Aussies se sont sentis linguistiquement « perdus » (perdus entre guillemets car un Aussie par définition n’est jamais vraiment perdu en voyage) en constatant que nous ne faisons pas beaucoup d’efforts pour apprendre l’anglais et ainsi créer des échanges.

Enfin dernier point négatif, notre individualisme.  En effet, je reconnais qu’en découvrant la diversité de la culture Australienne et en constatant à quel point la famille, l’amitié (la « mateship » comme on dit), l’échange et la communication sont si importants, je ne suis vraiment pas surprise d’entendre dire par les Aussies que les Français sont réservés, conservateurs et individualistes. Certains Australiens partis voyager ont noté cette caractéristique et tout particulièrement à Paris (mais sérieusement je ne comprends pas du tout pourquoi Paris, je sens que je vais me faire des amis, désolée Paname ! Quelqu’un a-t-il besoin d’un câlin ?).

Cependant je vous rassure, les Australiens nous ADORENT. Ils aiment ce « fucking je ne sais quoi » (dixit mon adorable colocataire avec un verre de bière a la main) qui nous définit tant.
Et ce qu’ils aiment par dessus tout c’est ce petit accent qui semble sans conteste selon eux le plus beau, le plus romantique et le plus sexy.
La France, pays du romantisme, du lover par excellence, fait de nous des passionnés, et des passionnés dans tout ce que nous entreprenons, et apparemment même dans notre travail (ils ont de l’humour ces Aussies non ? Alors bien sûr même si on travaille que 35h et que nos grèves à répétition amusent beaucoup).

Et bien évidement qui dit Français dit French Kiss… et French sexe (Mais quelqu’un peut-il me dire c’est quoi ce foutu « French Sex » ?). Car au risque de vous choquer, nous semblons être très portés sur la chose et être très open. D’ailleurs merci les anciens d’avoir transmis cette image, notre approche du sexe semble très coquine et très lubrifiée, euh pardon je voulais dire libérale. Et attention cela semble être un bon point pour beaucoup d’Australiens même si parfois on peut se montrer un peu trop « pushy » (rentre-dedans), on plaît énormément. Je me délecte d’écouter mes housemates Aussies me demandant si on voit vraiment les femmes en monokinis sur la plage ou s’il est possible de voir des femmes nues pendant le JT. Et bien… yes of course darling !

Et quoi de plus amusant de découvrir que les Aussies pensent que nous pratiquons le « ménage à trois » (expression dite en Français)… Et bien au risque de vous décevoir… Pas vraiment, pas tout le temps voire parfois pas du tout !

Pour finir, le Français incarne l’élégance et le style. Nous semblons avoir ce « je-ne-sais-quoi » qui fait de nous des ambassadeurs du bon goût. Et je vous promets que j’essaie de véhiculer du mieux que je peux cette image (clin d’œil). Ne parle t’on pas d’ailleurs de la French Touch dont beaucoup s’inspirent dans les magazines ?

Alors pour conclure, to be or not to be French ?

Même si je me sens plus Citoyenne du monde que Française, je suis malgré tout fière de mes origines et de mon pays. Chacun de mes voyages me permettent de garder l’esprit ouvert et de m’auto-analyser.

Notre histoire a fait de nous des gens passionnés, avec une gastronomie et une culture riche qui attisent les curiosités des étrangers, voici un bon point qui devrait nous donner l’envie de partager avec les autres. Ouvrons-nous davantage et toujours plus au monde qui nous entoure, nous avons tant de choses à découvrir et apprendre. Et enfin que notre beautiful accent donne de la bonne humeur tout en exprimant une joie de vivre, cette joie de vivre que parfois nous avons perdu et qui caractérise si bien les Aussies.
Et pour ma part, c'est simple, je suis heureuse d'être connue et d'être appelée Frenchy donc ce sera to be Frenchy and not to be too much French!
 
Un grand merci à Kyla, Susanna, Cara, Margo, Bianca, Michael, Steven, Colin, Jack and Johnny pour leur participation et leur enthusiasme.